Presse

Heureux appetits de passages

Le rendez vous des artisans

Dans l’arriere-cour Bastille, le passage de la bonne graine, simple voie de traverse entre la rue du Faubourg Saint Antoine et l’avenue Ledru Rollin, chantee par Edith Piaf, qui  conserve son atmosphere de  petite artere populo, abrite LE PASSAGE, bistrot sans facon de Iacopo Chomel, jeune chef qui bistrote entre France et Italie avec passion (sa mere est Toscane). Au dejeuner, sa formule a 15 € est une aubaine et attire bien des artisans du faubourg. Son ardoise du soir est a l’avenant, qui vogue sans accroc au gre des arrivages et des saisons. Parfaite terrine de foies de volaille, succulents gnocchis au beurre et sauge (ils fondent en bouche), bar de peche, blettes et pousses de blette, risotto aux fruits de mer, b?uf braise au jus de carotte et basilic sur feuille de chou, etc. Selection vineuse franco-italienne.
Jean-Louis Galesne
Les Echos – Vendredi 5 mars 2010

restau bastille - restaurant le passage

Le Passage

Bien que tres tendance, le XIe possede toujours ce talent de sortir des adresses cachees dans les plis de la carte, a l’abri de ses ruelles et de ses arrieres cours. Demonstration encore avec cette table, certe pas nee de la derniere pluie, mais reprise depuis l’ete 2008 par une nouvelle equipe. Un bon bistrot qui cultive gentiment son esprit bohemo-alternatif, son decor home made sur fond de vieilles poutres, se banquettes depareillees et sa pile d’excellents CD. Notre dernier repas ? Une salade d’asperges et boutargue ultra fraiche, assaisionnee avec justesse, un risotto au jus d’etrilles et asperges en verve, le tout escorte par un verre de la decidemment delicieuse cuvee Marie du Clos Uroulat, a Jurancon.[…]
Pierrick Jegu

restau bastille paris restaurant le passage

Les contrastes de la place d’Aligre

Cet ancien quartier populaire de Paris a garde un peu de sa gouaille. Mais il se transforme. La preuve par ses tables.
Malgre une evidente transformation, Aligre (12e arrondissement) garde une bonne bouille de quartier « populo ». Les tables sont a l’image de la population, avec des troquets « popu », des bistrots « neo-neo » dont certains gardent cette gouaille qui fut de tout temps l’apanage de l’arriere cour Bastille. […] Non loin, Le Passage, bistrot repris recemment par un jeune chef qui realise des plats adroits est a redecouvrir. La salade d’artichauts, celeri et boutargue, et la poitrine de veau, blettes et pleurotes, sont irreprochables.
Jean-Louis Galesne
Les Echos- 4 avril 2009

restaurant paris 11 - le passage

Saveurs

Les restaurants sont un bon pretexte pour changer de ville dans la ville.[…] Dans un repli du faubourg Saint Antoine, une table aimable et familiere, simplement appelee Le Passage (11 arr.) reussit a rassembler une petite societe autour d’un plat du jour – une selle d’agneau aux cocos frais ou un risotto- et un choix de bons vins italiens […]
Jean-Claude Ribaut
LE MONDE – 24 octobre 2009

resto bastille - le passage - paris

Prenez en de la bonne graine

« Passage de la Bonne-Graine, la table du midi (entree-plat-dessert), s’enonce en menu a 15 euros, tout compris. Une belle aubaine pour ceux et celles qui guettent les cuisines de traverse. Nous voila hors des sentiers battus … » > lire la suite sur le site foodintelligence de l’excellent Bruno Verjus.

?

1 avis


Repondre